La littérature italienne se démarque par des ouvrages poétiques authentiques. Depuis le XIème siècle, des grands écrivains proposent des romans et des textes religieux pour les passionnés de la littérature, concentrés autour du thème « humanisme ». Au XVème siècle, les auteurs se concentrent sur les récits à jouer au théâtre. A partir du XXème siècle, après la chute du fascisme, la littérature reprend le souffle avec des thématiques fondées sur la libération de la société. Quant à la littérature italienne contemporaine, elle met en avant la culture du pays. Zoom sur les auteurs italiens les plus connus qui disposent des best-sellers incontournables dans le pays.

Andrea Camilleri

Andrea Camilleri a passé toute sa vie, du 6 septembre 1925 au 17 juillet 2019, dans le pays. Il a séduit des milliers d’italiens depuis l’année 1982 avec un roman intitulé « Il corso delle cose », traduit littéralement en « Le Cours des choses ». Cet auteur italien est connu au niveau international grâce à une centaine d’ouvrages littéraires. Il enregistre plus de 26 millions d’exemplaires.

La plupart des livres rédigés par Andrea Camilleri sont traduits en français. Par ailleurs, une trentaine de titres s’avèrent uniquement disponibles en langue italienne, à ne citer que « Dentro il labirinto », « Le parole raccontate » et « La casina di campagna ».

Margaret Mazzantini

Descendante directe d’un écrivain italien, Margaret Mazzantini est devenue une célèbre romancière depuis plus d’une vingtaine d’années. Elle a liquidé 2 millions d’exemplaires en moyenne sur son ouvrage « Non ti muovere » (« Ecoute-moi »), publié en 2001.

Grâce à ses talents d’actrice, ce titre devient un film célèbre. Son mari, Sergio Castellitto, était le réalisateur de l’œuvre cinématographique. Ce qui a permis à Margaret Mazzantini de remporter le prix Goncourt italien 2002.

Fabio Volo

Fabio Volo est né en 1972 en Italie. Même avec 3 livres, il figure parmi les écrivains les plus appréciés. Pour chacun de ses titres, l’auteur a vendu plus de 500 000 exemplaires. En 2010, il a lancé « Il giorno di più » (« Une journée de plus » et « La strada verso casa » (« Te retrouver ») en 2015. En 2016, la maison d’Editions Michel Lafon a publié « Ainsi va la vie ».
Fabio Volo n’est pas seulement un romancier. Il joue un rôle important dans le cinéma italien. Depuis 2002, il a écrit le scénario d’une dizaine de films, à ne citer que « Playgirl », « Niente paura » et « Studio Illegale ». Auprès des médias, le nom de cette célébrité n’est pas nouveau. Il exerce le métier d’animateur de radio et de télévision.

Dacia Maraini

« La vie silencieuse de Marianna Ucria ». De nombreux italiens, notamment les femmes, ne cessent d’apprécier ce fameux ouvrage de Dacia Maraini. Cette poétesse de nationalité italienne a décroché le prix Campiello pour ce titre de renommé mondial en 1990. Tout en exploitant le domaine de la littérature, l’écrivain a une attention particulière pour le théâtre. Raison pour laquelle elle participe à la mise en scène des meilleurs titres italiens. Dacia Maraini a décidé de fonder un théâtre dénommé « Teatro del Porcospino ».

Stefano Benni

Stefano Beni n’est plus à présenter dans la presse italienne. Il travaille passionnément avec les enseignes médiatiques de la localité, à ne citer que le quotidien La Republica. En parallèle, son expertise dans le domaine du journalisme apporte un succès intéressant dans son métier d’écrivain. Il a publié son premier livre intitulé « Bar sport » en 1976. Il a reçu le Prix Tahtivaelltaja en 1990 avec la traduction en finlandais de son roman « Baol ».

Niccolo Ammanati

Niccolo Ammanati figure dans la liste des personnages emblématiques de la littérature italienne depuis les années 90. Avec l’aide de son père, un psychiatre de renom, il a proposé un essai sur le thème de l’adolescence en 1995. L’auteur trouve du succès en Italie, mais aussi à l’étranger, car à ses œuvres disponibles en plus de 40 langues.
Niccolo Ammanati a reçu le prix Viareggio en 2001. Mieux encore, en 2007, il a remporté un prix prestigieux littéraire italien.

Alessandro Baricco

Spécialiste en théâtre, écrivain, philosophe et musicien, Alessandro Baricco brille dans plusieurs domaines en Italie. A l’âge de la trentaine, il a obtenu le Prix Médicis Etranger avec son livre portant le titre « Châteaux de la colère ». Les musiciens du quatre coins du monde ont été impressionnés par le titre « Novento : Pianiste », sorti en 1994.
En 2008, Alessandro Baricco a rédigé les scénarios de son premier film intitulé « Lezione 21 ». Cet écrivain était déjà désigné ministre de la Culture, mais a préféré de décliner l’offre.

Paolo Giordano

Paolo Giodrano, né en 1982, est un auteur italien contemporain. Il a publié son premier ouvrage « Solitude des nombres premiers » en 2008. Ce qui a été inspiré par son parcours universitaire, l’ayant permis de décrocher le diplôme de docteur en physique théorique.
Après la vente de plusieurs millions d’exemplaires de ce premier titre, l’auteur a sorti en 2013 « Le corps humain ». L’œuvre le plus récent a été diffusé en 2018. Il s’agit du « Divorare il cielo », traduit littéralement en français « Dévorer le ciel ». Paolo Giordano s’avère le plus jeune écrivain qui a décroché le prix de la littérature italienne. Il a profité de cette qualification à l’âge de 26 ans.

Dino Buzzati

« Les nuits difficiles », « Le désert des Tartares », « Mystères à l’Italienne », « Bestiaire magique » … Dino Buzzati a rédigé des romans attrayants depuis l’année 1940. Avant d’entrer dans le monde de la littérature, il a assuré la profession de chroniqueur. Afin de mettre en avant la littérature italienne, il a dévoilé au public son talent de peintre avec des magnifiques tableaux d’art. Né le 16 octobre 1906, Cet auteur est décédé le 28 janvier 1972.

Primo Levi

« Se questo è un uommo » ou « Si c’est un homme », publié en 1947, figure parmi les meilleurs livres italiens. Né le 31 janvier 1919, Primo Levi est à la fois un chimiste et un écrivain de renom en Italie. Il dispose d’un doctorat en chimie. Côté littéraire, il séduit les italiens mais aussi les étrangers avec de nombreux ouvrages, d’où le premier a été publié en 1963.