Devenir libraire en auto entrepreneur

Ouvrir une librairie : voilà un projet fort séduisant. Mais comme pour toute entreprise, il faut prendre en compte plusieurs critères afin de ne pas déchanter une fois que vous serez face aux réalités du marché. Si vous souhaitez devenir libraire en auto entrepreneur, cet article est parfait pour vous guider. On vous dit tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer.

Les missions d’un libraire

Avant toute chose, il est important de préciser que pour être libraire, il faut aimer les livres et avoir une certaine culture littéraire. Le libraire est donc cette personne vers qui l’on se dirige pour avoir un livre spécifique dans un domaine donné. Sa mission principale est de prodiguer des informations et des conseils à ses clients avec une gentillesse remarquable. Si vous hésitez à choisir entre deux livres par exemple, il saura vous aider à faire un choix adéquat grâce à ses compétences. En dehors de cette mission principale, le libraire est chargé de plusieurs autres responsabilités.
Le libraire est chargé de la sélection des livres et des ouvrages. Il reçoit divers acteurs du monde la littérature : les papetiers, les représentants des maisons d’édition, la presse et bien d’autres. Afin d’offrir le meilleur à sa clientèle, le libraire accorde une attention particulière aux dernières parutions. Il dispose ainsi de la crème de la crème. Ses compétences s’étendent également à la gestion des commandes mais aussi des retours des clients et des invendus. Lorsque vous passez une commande, le libraire s’assure que vous avez été livré avec succès et que vous avez bien réceptionné ladite commande. Il se charge aussi de vérifier que le contenu de la livraison est en adéquation avec la commande passée.
Le libraire range, étiquette et met en valeur les livres disponibles dans les rayons appropriés. Souriant, il procède à l’accueil des clients en les écoutant et en les guidant. Il a également la maitrise parfaite des outils multimédias, ce qui facilite un peu ses tâches.

devenir-libraire

Les conditions pour devenir libraire

01

Comme nous l’avons précisé plus haut, il faut être passionné par les livres et aimer être entouré d’eux pour devenir libraire. L’amour pour la lecture est plus qu’indispensable dans ce métier. Il vous permet d’avoir une bonne culture générale mais aussi littéraire. La culture littéraire est essentielle parce qu’elle permet au libraire de guider avec succès ses clients, satisfaisant ainsi leurs besoins. La curiosité est connue pour être un vilain défaut ; pourtant c’est l’une des qualités requises pour exercer le métier de libraire.

02

En plus de ces qualités, le libraire se doit d’être gentil et souriant. Personne n’aime les libraires désagréables et/ou à la mine renfrognée. Il doit être disponible, avenant, accueillant et attentif aux besoins de sa clientèle. Ainsi, il établit et entretient une relation de confiance entre lui et ses clients. Le libraire est en fait le guide du bibliophile. En outre, il doit suivre une ou des formations bien précises afin de développer toutes les aptitudes nécessaires à l’exercice de ce métier.

Combien gagne un libraire ?

Nombreux sont ceux qui cherchent à connaitre le salaire d’un libraire avant de se lancer dans cette entreprise, ce qui est tout à fait normal. Un libraire salarié en France, gagne du SMIC jusqu’à 2000 euros net par mois. En revanche, un libraire auto entrepreneur touche environ 2000 euros par mois. Pour les propriétaires des grandes librairies situées en pleine ville universitaire, le salaire va jusqu’à 4000 euros.

Le salaire d’un libraire en auto entrepreneur

En France, un libraire auto entrepreneur touche un salaire de 2000 euros en moyenne par mois. Néanmoins, en fonction de la taille et de la cible de sa librairie, ce salaire peut connaitre des variations.

Les débouchés

Le métier de libraire offre de nombreux débouchés au fil du temps. Plus le libraire est expérimenté, plus il a de chance d’occuper un poste plus élevé dans la hiérarchie. Par exemple, grâce à une bonne et solide expérience, le libraire peut devenir le responsable d’un secteur spécifique : politique, littérature, économie et bien d’autres. Cela voudra signifier qu’il a une connaissance accrue dans le secteur en question et peut donc passer pour un expert. Le libraire ainsi spécialisé pourra aider toutes les personnes en quête d’ouvrages dans un domaine précis.
En outre, le libraire peut aussi être le directeur d’un rayon dans une grande surface. Lorsqu’il est salarié, il y verra là l’occasion de mettre sur pied sa propre boite. Ainsi, il pourrait décider de vendre des livres neufs ou des livres d’occasion qui coûtent moins cher. Mieux, le libraire peut décider de débuter son projet avec une librairie virtuelle (en ligne).
Nombreux sont les libraires salariés qui deviennent directeurs de librairie. C’est là le plus haut poste de la hiérarchie. La direction d’une libraire n’est pas une tâche confiée à un novice.

Comment s’inscrire pour devenir libraire auto entrepreneur ?

Le secteur du livre cumule un chiffre d’affaires de plus de 4 milliards d’euros. La France compte à elle seule plus de 3000 librairies. Si vous souhaitez devenir un libraire auto entrepreneur, il faudra apporter à vos clients des avantages conséquents. Cela vous permettra de tirer votre épingle du jeu. Par exemple, votre librairie doit être disponible et animée tout en offrant une bonne proximité.
Pour devenir libraire auto entrepreneur, il est important de prendre en compte plusieurs critères. La première chose à déterminer est sans aucun doute le positionnement de votre librairie, la cible visée. Souhaitez-vous ouvrir une librairie café ? Une libraire généraliste ? Une librairie papeterie ? Une librairie de livres d’occasion ou même une librairie en ligne ? Pour répondre à cette préoccupation, il est nécessaire de faire une étude approfondie du marché. Vous devez aller vers vos clients potentiels.
Une librairie indépendante est-elle rentable ? Si les ventes sont au rendez-vous, alors oui la rentabilité sera remarquable. Il faudra prendre en compte les postes de charges tels que le loyer par exemple. L’autre critère important, c’est la trésorerie. Le poids financier des stocks de livres constitue un frein. Mais pas de panique, les librairies jouissent d’une dérogation à la loi LME du 4 août 2008.