Devenir auteur en auto entrepreneur

De plus en plus de personnes s’engagent aujourd’hui dans l’entrepreneuriat. Si cette solution est prometteuse, il n’est pas toujours évident pour les entrepreneurs de connaître du succès. L’indépendance professionnelle peut concerner divers métiers parmi lesquels ceux du livre. Comment s’y prendre pour devenir auteur auto entrepreneur ? Quelles sont les implications d’une telle profession ? Focus !

Les missions d’un auteur

Les missions qui incombent à un auteur sont nombreuses. Ces dernières dépendent surtout du type d’auteur dont il s’agit. Dans tous les cas, un auteur se charge principalement de produire des textes qui seront lus ou entendus. Que les textes écrits le soient sous la commande d’un particulier ou non, l’auteur se doit de produire des écrits qualitatifs. Pour y arriver, celui-ci devra effectuer des recherches approfondies sur le sujet concerné. Celles-ci serviront à enrichir le contenu de ses textes.
La mission d’un auteur ne se limite pas à l’écriture d’ouvrages ou de romans. Il peut en effet être amené à concevoir un spectacle ou à écrire les paroles d’une chanson. Le rôle de l’auteur consiste donc en la création d’une œuvre.

devenir-auteur

Les conditions pour devenir auteur

Pour devenir auteur auto entrepreneur, il est essentiel de remplir certaines conditions. Cette profession exige de ceux qui la pratiquent la possession de certaines qualités. Au nombre de ces dernières, il faut disposer de bonnes capacités rédactionnelles. L’auteur auto entrepreneur doit par-dessus tout posséder un style d’écriture qui lui est propre. Il pourra ainsi se démarquer aisément de la concurrence.
De plus, devenir auteur auto entrepreneur est une tâche qui nécessite de la créativité. L’écriture est un art et comme tous les autres, il est important de le réinventer de différentes façons pour le faire vivre. Être inventif est un atout qui permettra à coup sûr de faire évoluer graduellement la carrière d’un auteur. Il devra dans ce cas faire preuve d’imagination et d’inventivité dans ses écrits. Cela participera à lui apporter un style rédactionnel unique.
Il faut spécifier que la maîtrise de la rédaction ne suffit pas à être un bon auteur. Il est tout aussi important de maîtriser la langue française et ses subtilités. L’auteur devra également travailler à une évolution perpétuelle de son style rédactionnel. Autrement, sa carrière pourrait s’en voir impactée négativement. Une bonne organisation du temps est une autre qualité que doit posséder un auteur. Cela favorisera une bonne évolution dans ses écrits sans éventuelles prises de retard.
Par ailleurs, un bon auteur doit savoir s’entourer des bonnes personnes. En effet, il lui faudra disposer d’un carnet d’adresses bien fourni pour espérer connaître du succès dans ses diverses entreprises professionnelles. La création d’un réseau est une étape indispensable dans cette carrière. Dans ce sens, l’auteur se doit d’avoir un bon sens de la communication et ne pas hésiter à prendre des initiatives. Il lui reviendra souvent la charge d’aller vers les autres pour une prise de contact.
Un détail d’une importance capitale est l’outil informatique. À l’air du numérique, de nombreux logiciels sont créés pour optimiser les résultats de travaux dans divers secteurs d’activité. Celui de l’écriture ne fait pas exception. L’auteur auto entrepreneur doit alors s’imprégner de l’évolution de son domaine d’activité.

Combien gagne un auteur ?

La valeur du salaire mensuel d’un débutant peut être estimée à environ 1000 €. Pour autant, il n’est pas évident de dire avec exactitude quelle est la valeur du gain réalisé par un auteur. Un tel salaire n’est donc pas fixe. Lorsqu’il publie une œuvre et qu’il possède un éditeur, c’est ce dernier qui l’informera de la valeur de son salaire. Une fois que l’œuvre écrite est disponible, l’auteur recevra entre 6 % et 10 % du prix auquel son livre est vendu. Ce pourcentage représente les droits d’auteur.
Il faut savoir que le pourcentage correspondant aux droits d’auteur peut varier selon l’éditeur. Il sera fixé suite à des négociations dans ce sens. L’auteur est donc en quelque sorte dépendant de la maison d’édition. En outre, le succès de l’œuvre vendue est un facteur déterminant du pourcentage gagné par l’auteur. Plus son œuvre a de la notoriété, plus il gagne de l’argent.

Le salaire d’un auteur auto entrepreneur

Le salaire d’un auteur auto entrepreneur ne prend pas en compte des droits d’auteur. Étant donné qu’aucun droit d’exploitation n’est cédé par l’auteur, cette solution peut s’avérer plus avantageuse pour lui. En sa qualité d’entrepreneur, il peut décider de se publier en version numérique ou en version papier. La première peut revenir moins coûteuse que la seconde.
Quel que soit le choix d’auto-édition de l’auteur, ses revenus ne sont pas toujours fixes. Toutefois, leur valeur peut être calculée selon le prix de vente de l’œuvre concernée. Pour chaque œuvre vendue, un auteur auto entrepreneur peut gagner jusqu’à 50 % du prix de vente. Ce sont ses revenus d’auteurs. Les pourcentages restants correspondent à la commission de distribution, à celle de librairies en ligne et à la TVA.

Les débouchés

Lorsqu’on s’engage dans le métier d’auteur, il est nécessaire de disposer d’une certaine détermination. En effet, il n’est pas toujours garanti pour un auteur de briller parmi les autres. Réussir à faire connaître son nom et sa plume n’est pas chose aisée. Il faut savoir que les artistes qui parviennent à faire de leur métier d’auteur leur principale source de revenus ne sont pas nombreux.
Toutefois, un auteur peut se différencier en se spécialisant dans une ou plusieurs thématiques en particulier. Disposant de telles compétences, il pourra éventuellement s’ouvrir à d’autres opportunités. L’auto-édition est d’ailleurs une initiative qui peut favoriser l’évolution d’une carrière d’auteur.

Comment s’inscrire pour devenir auteur auto entrepreneur ?

Pour devenir auteur auto entrepreneur, il n’est pas indispensable de suivre une formation. Il est cependant possible de s’inscrire dans des formations qui aideront à améliorer le niveau du concerné. Le suivi de formations en lettres est dans ce cas recommandé. Il est par exemple possible d’obtenir une licence en lettres.
La licence professionnelle ainsi qu’un master en littérature peuvent également constituer des atouts pour parfaire des compétences en écriture. Un master en métier du livre peut aussi permettre la découverte de l’ensemble des métiers du livre.