Paris, un samedi très bibliophile : le 25 novembre 2017 (mais dimanche 26 aussi !)

Deux grands salons du livre dans le 11e arrondissement de Paris, entrée libre

Olympe de Gouges et
Page (s)

Les deux pôles de la bibliophilie, d’un côté, la bibliophilie d’hier, des livres anciens et modernes, est présente au Salon Olympe de Gouges, rue Merlin dans le XIe arrondissement, et, d’un autre côté, la bibliophilie contemporaine avec la présence de créateurs et éditeurs d’aujourd’hui, rue de Charonne, également dans le XIe. Les amateurs de livres sont ainsi tiraillés entre l’aventure et la tradition, pour schématiser – puisque l’aventure de notre temps sera peut-être la tradition de demain, et que les livres anciens représentent d’une certaine façon l’aventure d’hier, la magnifique illustration de l’aventure de la pensée humaine.

Le Salon Olympe de Gouges est organisé par des membres du Lions’ avec, comme objectifs, des buts caritatifs comme l’achat de chiens pour non-voyants. Le lieu est magique, secret, dans un quartier très bétonné, sous un square où la nature apparaît comme pauvre et tristement domestiquée. Autrement dit, le contraste est grand quand on arrive à l’entrée de la Salle après avoir descendu quelques marches et admiré quelques belles citations. Le lieu est magique et réunit une cinquantaine de libraires – ce qui est toujours un bel événement. Car ils viennent tous de lieux distants, certains des régions. Et puis, ils y a ceux qui ne possèdent plus de boutiques ou que l’on ne rencontre plus sinon difficilement dans leurs locaux. Donc : événement !

Événement d’autant plus intéressant que la plupart des exposants appartiennent au SLAM et maintiennent un haut niveau de qualité du Salon, comme l’ensemble des exposants. Ajoutons à ce propos la présence d’une restauratrice. Lorsque l’on évoque la «qualité» d’un salon, les exposants eux-mêmes y tenant particulièrement, on pense à plusieurs qualités recherchées : un salon de qualité est nécessairement un événement pour lequel des libraires choisissent ce qu’ils considèrent comme les ouvrages les plus étonnants, les plus curieux, les plus beaux… Autrement dit, des ouvrages choisis. L’étonnement, la surprise doivent être au rendez-vous. La qualité, c’est aussi au niveau du livre lui-même en tant qu’objet, surtout objet d’art, un ouvrage dans un bel état, parfaitement conservé, d’un papier qui a conservé sa blancheur et ses illustrations ses couleurs s’il s’agit de gravures rehaussées d’aquarelle par exemple, d’une reliure dont le cuir a conservé teinte et souplesse… Le plus rare des titres dans un mauvais état de conservation n’a pas sa place sur un salon «de qualité».

Il en va presque de même en bibliophilie contemporaine, mises à part les nécessités de bonne conservation qui ne pèsent pas aussi lourdement puisque les ouvrages ne traversent pas les siècles pour parvenir jusqu’à nous. Mais ici, l’émerveillement, la surprise sont bien présents. Alors que les textes utilisés par les éditeurs de livres d’artistes sont fréquemment des textes poétiques, des textes assez courts, les éditeurs-créateurs s’appuient ici sur des illustrateurs, des typographes, des imprimeurs, des fabricants de papiers, des relieurs de premier rang. On remarquera que, parfois, ces fonctions d’éditeur, de typographe, d’imprimeur, de graveur… sont réunies chez une seule personne.

S’il y a les bibliophiles de livres anciens et modernes, d’un côté, avec ce Salon Olympe de Gouges, et, de l’autre, le Salon Page(s) – aucun lien organisationnel n’existe entre les deux –, nous pouvons souligner, pour notre part, notre attachement à ces deux manifestations. Nous serions tentés d’y ajouter une troisième : le marché Georges Brassens, dans le XVe arrondissement de Paris, plus orienté «bouquins», et qui subit quelques mutations dont nous reparlerons ultérieurement. Le lien bibliophilie entre ces événements est celui des visiteurs. Oui, il y a des passionnés qui iront dans le XIe, qui, comme des enfants à la quête d’un trésor, iront à la découverte de merveilles…

OLYMPE DE GOUGES • http://www.olympe.livresanciens.info

22e éditions du Salon du livre ancien
Les 24, 25 et 26 novembre  2017
Salle Olympe de Gouges
15 rue Merlin
75011 Paris

24 novembre : 16-20 h
25 : 11-19 h
Et dimanche 26 novembre : 11-18 h
52 libraires exposants

 

PAGE(S) • http://s492403184.siteweb-initial.fr

20e édition du Salon Page(s) : les 24, 25 et 26 novembre 2017
Palais de la Femme,
94 rue de Charonne, Paris 11e

Vendredi 24 : de 14 à 21h
Samedi 25, de 11 à 20h ; et dimanche 26, de 11 à 19H

Une centaine d’éditeurs et artistes du livre.
Invité d’honneur : Rachid Koraïchi

Soumettre un commentaire

Vous devez vous connecter pour soumettre un commentaire.