Les reliures françaises au temps du Directoire, du Consulat et de l’Empire

• Une exposition, une publication

Affiche-Culot2-723x1024

 

 

 

La Bibliotheca  Wittockiana à Bruxelles a organisé de juin à septembre une exposition sur le décor néo-classique des reliures françaises au temps du Directoire, du Consulat et de l’Empire. La Révolution française de 1789 va apporter un changement considérable dans la technique et l’ornementation des reliures de luxe dont les décors vont s’inspirer de motifs  style Empire,  créés par les architectes Percier et Fontaine. Une nouvelle génération de relieurs éclot en France.

A l’occasion de cette exposition la Wittockiana a édité un formidable ouvrage  rédigé par Paul Culot qui retrace trente ans d’âge d’or de la reliure parisienne. L’introduction débute avec la disparition de Derome se poursuit avec la montée en puissance de Jean-Claude Bozerian. Le lecteur côtoie tous les acteurs du temps Simier, Bradel, Doll, Janet… Ils ont relié les plus beaux livres  commandés par Napoléon et qui les offrait  à ses invités prestigieux.

Ce dictionnaire comprend quelques 550 relieurs cités avec leurs dates de naissance et de décès, la période d’activité, des exemples de reliures…

Cet ouvrage de référence qui s’adresse surtout aux libraires, bibliothécaires et bibliophiles avisés n’a qu’un seul petit défaut : les photographies des soixante-deux reliures sont imprimées en noir et blanc.  C’est un peu dommage.

Le décor néo-classique des reliures françaises au temps du Directoire, du Consulat et de l’Empire – Dictionnaire des relieurs ayant exercé en France c. 1790-c. 1820 par Paul Culot, Bibliothèque Wittockiana, Bruxelles, 2015.

ALAIN FAYARD

 Cet ouvrage de 264 pages, au format in-8° (24 x 16,5 cm), 25,00 €, comprend :

– Une introduction historique, avec une description sommaire des éléments décoratifs appartenant à la période concernée ainsi que le nom des grands bibliophiles de l’époque.

– Un dictionnaire biographique de quelque 550 relieurs cités (178 ateliers sont localisés à Paris, 146 sont signalés en province, 33 restent à localiser). Pour chacun d’eux et dans la mesure du possible, grâce aux sources d’archives, la notice donne des informations : dates de naissance et de décès, période d’activité, multiples exemples de reliures détaillant le style de la production de chaque atelier, etc.

– Une table des ateliers de reliure classés par lieux, à l’exclusion de Paris.

– Une liste des 75 ouvrages de référence les plus consultés (orientation bibliographique). 

– La reproduction photographique pleine page de 62 reliures (dont une en couleurs pour la couverture !).

L’auteur, Paul Culot, licencié en histoire de l’art et archéologie (UCLouvain), ancien bibliothécaire au Musée royal de Mariemont, assistant scientifique honoraire à la Bibliothèque royale de Belgique, auteur de plusieurs ouvrages sur l’histoire de la reliure, est membre du Comité scientifique de la Bibliotheca Wittockiana depuis sa création. Il a passé plus de vingt ans à dépouiller les catalogues de ventes publiques et de libraires pour y recueillir les descriptions de quelques milliers de reliures citées en notes dans cet ouvrage.

 

Ce profil est utilisé par divers membres de la rédaction du Magazine du Bibliophile (auteurs, secrétaires de rédaction).
Site Web : http://www.mag-bibliophile.fr

Soumettre un commentaire

Vous devez vous connecter pour soumettre un commentaire.