Des livres de collection à petits prix…

L’histoire est authentique et mérite de figurer dans des annales de la bibliophilie… Elle m’a été rapportée par un libraire assez connu dont le nom n’apparaîtra pas ici. Mais il se reconnaitra. Comme se reconnaitra probablement aussi le personnage central de cette anecdote qui est libraire.

L’histoire s’est déroulée comme une longue passion qui traverse les années, une formidable passion des livres anciens et des modernes illustrés. Et puisqu’il arrive fréquemment que ce goût presque immodéré pour les livres représente un vrai budget mensuel, notre bibliophile commença à s’attirer les foudres de son épouse.

La solution ? Banaliser bien sûr. En rentrant chez lui, un très beau livre moderne illustré par S… et relié magnifiquement par M… attira l’attention de Madame, mais il lui répondit que l’ouvrage en question était une véritable affaire, il ne l’avait payé qu’une dizaine d’euros… En réalité, le livre en question lui coûta plusieurs centaines d’euros

Mais heureux du subterfuge qui fonctionnait très bien, il recommença et recommença et cela pendant plus d’une douzaine d’années. Parfaitement heureux et tranquille, il raconta à son libraire d’ancien et moderne comment il procédait chez lui… Son goût pour la bibliophilie pouvait s’assouvir.

Quelques années plus tard, d’un âge avancé, malade, notre bibliophile décéda. Et son épouse se retrouva subitement à la tête de toute une collection, une magnifique collection de livres illustrés.

Puisqu’il y avait une librairie d’ancien à deux pas de chez elle, elle décida de s’y rendre et de faire appel ainsi aux services d’un professionnel susceptible d’être intéressé par le rachat de ces livres de collection.

Bien évidemment, elle se rendit, sans s’en rendre compte, chez le libraire préféré de notre amateur  et ce libraire put réaliser une des plus belles affaires de sa carrière, car en se rendant chez cette veuve, il retrouva tous les ouvrages qu’il avait vendus, ouvrages dont il savait que l’acheteur avait totalement dépréciés la valeur auprès de son épouse… Celle-ci avait d’ailleurs estimé l’ensemble à un prix qui remplit de bonheur notre libraire, un prix qu’il accepta sans hésitation…

Cette petite histoire est terminée, mais je vous laisse en tirer toutes les réflexions possibles…

 

 

Rédacteur en chef du "Magazine du Bibliophile et de l'amateur de manuscrits et autographes".
Site Web : http://www.mag-bibliophile.fr

Soumettre un commentaire

Vous devez vous connecter pour soumettre un commentaire.