COLMAR Le rendez-vous du Selac, samedi 1er et dimanche 2 mars se prépare, catalogue en main

Bien installé au cœur de l’Alsace, dans la belle ville de Colmar, le Salon européen du livre ancien ou Selac, publie chaque année avant le rendez-vous programmé, un catalogue. Cet usage est assez fréquent sur un plan individuel : les libraires de tel ou tel salon publient souvent un catalogue en invitant leurs clients à passer les voir sur un lieu donné et fixé sur le calendrier. Mais cette pratique individuelle devient ici un exercice collectif beaucoup plus efficace – parce que diffusé à une liste réunissant tous les clients du salon… Côté visiteur et bibliophile, le catalogue lui-même est riche, puisqu’une sélection de 42 exposants est présentée, certains venant de Suisse et d’Allemagne. Sans pouvoir citer ici tous les ouvrages proposés par chacun de ces exposants, à titre indicatif, nous avons remarqué chez Martin Barbian une collection exceptionnelle de livres de et sur Léon Bloy (1846-1917), dont 19 titres en E. O ; chez le libraire Bernini : les œuvres complètes de Buffon et Lacépède ainsi qu’un Antiphonarium de 1737… ; chez Dinali, de Strasbourg, voici La Mythologie du Rhin par X. B. Saintine, Hachette 1862 ; chez Bernd Braun, 7 volumes du Bibliophile Français, Paris, 1867-1873, ainsi que plusieurs portraits gravés de Napoleon Bonaparte ; chez Bal, nous avons découvert un Horace, en latin, Quinti Horatii Flaci Opera, 2 vol. 1733-1737 avec ex-libris Robert Hoe (premier président du Grolier Club)… ; Paroli de Minerve propose Albert Samain, quatre volumes reliés par Creuzevault… et l’Abrégé de l’histoire générale des voyages de La Harpe en 30 volumes… ; Jean-Alain Caminade, président de l’association organisatrice, présente un Jules Verne, Le superbe Orénoque, Hetzel 1898… ainsi que le Journal de la campagne de France de septembre 1870 à mars 1871… Voilà comme zakouski. Pour obtenir ce catalogue : rien de plus facile, il suffit de le demander. Par téléphone au : 06 76 47 04 58 ou par mail : autourdulivre@wanadoo.fr Ensuite, il faudra venir à Colmar !

 

 

G. d’A.

Soumettre un commentaire

Vous devez vous connecter pour soumettre un commentaire.