2016 : quelles commémorations ? (à suivre… dans Le Magazine du Bibliophile)

Année après année, il s’agit désormais d’une véritable tradition : le nouveau millésime nous apporte son lot de commémorations qui, le temps d’une année – et, souvent, quelques mois seulement – tourne les projecteurs des médias sur des noms, des personnages et des œuvres. Pour le grand public, ils sortent de l’ombre ou du purgatoire, parfois, mais certains resteront dans la lumière ; pour les amoureux d’une œuvre ou d’une personnalité, ces anniversaires réchauffent le cœur et poussent à davantage de connaissances, de lectures, de découvertes… Et la bibliophilie joue ici pleinement son rôle au service de la mémoire, et du patrimoine…  rendu vivant. Voici donc quelques noms qui reviendront nécessairement dans nos pages.

Alors que le 30 décembre 1865, il y a 150 ans, naissait Rudyard Kipling, Romain Rolland naquit le 29 janvier 1866.

Le 6 janvier 1966 disparaissait Jean Lurçat, peintre, céramiste et surtout créateur de tapisserie. Le 11 janvier 1966 disparaissait le sculpteur Alberto Giacometti, le 13 février de la même année Marguerite Long, le 13 avril l’écrivain Georges Duhamel – aujourd’hui trop délaissé – et le 12 juin 1966, c’est Hermann Scherchen, chef d’orchestre allemand, qui disparut, le 12 octobre mourut le compositeur Arthur Lourié, et le 1er novembre Roland-Manuel, musicologue, compositeur, homme de radio… Enfin le 15 décembre dipsarut Walt Disney. Les bibliophiles ne manqueront pas une date importante de 1966 : celle de la disparition d’André Breton, poète, écrivain, et père du surréalisme.

Revenons un siècle auparavant, en 1916 : de février à décembre a lieu la bataille de Verdun. Le 22 janvier 1916 naît le compositeur Henri Dutilleux, décédé en mai 2013, et le 22 mai 1916 naît le pianiste et éminent professeur de piano Pierre Sancan. Le 5 juillet 1916 sort le premier numéro du Canard Enchaîné. Le 7 de ce même moi en 1916 décède le musicologue français Jules Combarieu. Décèdent également Albert Lavignac, Max Reger, Enrique Granados. Le 26 octobre 1916 naît François Miterrand. Ce qui n’a évidemment pas échappé à nombre d’éditeurs…

En 1866, il y a 150 ans… C’est l’année des Poèmes saturniens de Verlaine, l’année de Crimes et châtiments et du Joueur de Dostoïevski, des Aventures du Capitaine Hatteras par Jules Verne. L’année aussi de la naissance du peintre Vassili Kandinsky, celle de la fondation du Conservatoire de musique de Moscou tout comme celui de Mexico.
En 1816, l’année fut terrible sur le plan climatique. On parle d’une année sans été. C’est une année dont on retient aussi la parution de Frankenstein de Mary Shelley. Le 21 avril naît Charlotte Brontë et, le 21 juillet, Paul Julius Reuter, fondateur de l’agence Reuter, le 25 août Christian Bernhard Tauchnitz, éditeur allemand, pionnier du paperback et, par ailleurs, un grand éditeur européen en langue anglaise dès 1841. A considérer comme un vrai précurseur de l’édition de mass-market.

Il y a 300 ans, le 14 novembre 1716 disparaît Gottfried Wilhelm Leibniz, qui, en homme éclairé du XVIIIe a eu de nombreuses activités, de philosophe, mais aussi de mathématicien, de diplomate et de juriste, de philologue et de bibliothécaire. En 1766, naît Madame de Staël, romancière et essayiste qui disparaît en 1817 (le bicentenaire de sa mort aura lieu en 2017 et sera célébré par la France, l’Allemagne et la Suisse).

 

Et il y a quatre siècles, en 1616, Cervantès meurt le 22 avril et, le 23 avril 1616 [une date non certaine], le grand Shakespeare décède. Avec plus de 4000 traductions, selon l’Index Translationum [inventaire géré par l’Unesco], Shakespeare arrive en troisième position des auteurs les plus traduits après Agatha Christie et Jules Verne. Remontons à 1516… Léonard de Vinci arrive en France. En 1566, disparaissent Diane de Poitiers et Nostradamus.

Terminons cette présentation par deux anniversaires célébrés par  l’UNESCO : le 2400e anniversaire de la naissance d’Aristote, philosophe et scientifique (384 av. J.-C. – 322 av. J.-C.) et le  1700e anniversaire de la naissance de Saint Martin, évêque (316-397), manifestation à laquelle s’associent la Hongrie, la Slovénie, la Croatie, l’Autriche, Malte et le Portugal.

 

Ce bref survol aide à comprendre l’apparition de certains noms d’auteurs en Une des magazines, comme objet d’exposition et sujet d’ouvrages édités… Ils ne réapparaissent pas au gré du hasard mais grâce à un culte facile dans lequel s’engouffrent la plupart des médias. Et Le Magazine du Bibliophile ne dérogera pas à cette règle – celle-ci n’est peut-être pas si nouvelle que ça : dans le mot culture, la racine «culte» est un fondement.

 

 

Ce profil est utilisé par divers membres de la rédaction du Magazine du Bibliophile (auteurs, secrétaires de rédaction).
Site Web : http://www.mag-bibliophile.fr

Soumettre un commentaire

Vous devez vous connecter pour soumettre un commentaire.