16 – 18 mai 2014, Chamalières : 3es Journées du livre ancien et de la bibliophilie d’Auvergne

1103073921030830310307124103070351030773610308117103071881030720• Interview de Bernard Maurel, son organisateur (vice-président de l’association Auvergne Montagnes Magiques ; présidente : Léoda Scale).

01030721

Bernard Maurel et Léoda Scale, créateurs et organisateurs de ce salon, avec l’aide de l’association Auvergne Montagnes Magiques et de la municipalité de Chamalières.

91030721

Bernard Maurel et Léoda Scale, créateurs et organisateurs de ce Salon – avec l’aide de l’association Auvergne Montagnes Magiques et de la municipalité de Chamalières.

Bernard Maurel : « Chamalières, en périphérie de Clermont-Ferrand, rayonne sur une agglomération de 500 000 habitants. Ce salon s’affirme comme celui du Centre-Auvergne, une région qui s’étend sur une dizaine de départements. De plus en plus de visiteurs viennent de Corrèze, de Haute-Loire, du Cher, de Haute-Vienne, de l’Aveyron… »

 

Bernard Maurel, vous avez déplacé en mai ces 3es Journées de Chamalières, pour quelles raisons ?
Tout simplement en raison des élections, puisque, pour ces dernières, les salles municipales sont utilisées. L’équipe de la mairie de Chamalières nous a proposé les journées du 16 au 18 mai, en dehors de tout week-end ou pont prolongé. Ce qui, au final, nous semble un mieux, surtout pour les confrères qui travaillent à l’extérieur sur le marché des bouquinistes… Le printemps est magnifique sur les pentes du Puy-de-Dôme.

Est-ce que l’organisation de ces 3es Journées suit le même schéma, la même répartition entre plusieurs salles ?
Exactement. La salle Europe est réservée aux libraires du Slam ou de la Lila, la salle Paput à des confrères installés en régions, enfin la salle de l’Amac est dédiée aux artisans relieurs restaurateurs dominotiers miniaturistes etc.

Avez-vous prévu un bar ou un espace pour le déjeuner ?
Non, cette manifestation se tient au Carrefour Europe, au pied du Conseil régional, donc au cœur de Chamalières, entourée de nombreuses brasseries et cafés.

Bénéficiez-vous toujours du soutien et de l’appui du Lions Club de Chamalières ?
Bien sûr. L’équipe très sympathique du Lions Club de Chamalières Voie Romaine réalise l’accueil de ces Journées.

Bernard Maurel, vous avez dirigé pendant 8 ans le Salon de Lourmarin. Quelles différences percevez-vous aujourd’hui dans l’organisation et le déroulement des Journées de Chamalières ?
Lourmarin se déroulait dans un village touristique d’environ 1000 habitants avec le charme du Lubéron et le souvenir de Bosco et de Camus. Chamalières, en périphérie de Clermont-Ferrand, rayonne sur une agglomération de 500 000 habitants. Ce salon s’affirme comme celui du Centre-Auvergne, une région qui s’étend sur une dizaine de départements. De plus en plus de visiteurs viennent de Corrèze, de Haute-Loire, du Cher, de Haute-Vienne, de l’Aveyron…

Dès la première édition, vous vous êtes rendu compte que ce salon répondait totalement à un besoin…
Oui, le centre est une région un peu délaissée, isolée, mais où les Auvergnats montrent beaucoup d’intérêt pour le livre, la gravure, l’imprimerie… Rappelons à ce propos que les moulins à papier (ils s’appelaient les « tournants à papier») tournent ici depuis le XVe siècle et que le papier de l’Encyclopédie Diderot D’Alembert a été fabriqué pendant une dizaine d’années par les moulins d’Ambert et de Chamalières.

La Triennale de la gravure de Chamalières, qui est un événement mondial, a lieu depuis plus de trente ans. Sa prochaine édition aura lieu fin 2014.

Puisque les exposants de la 1ère édition ont été conquis par le succès de cette manifestation, ils sont revenus en grande majorité à la 2e. Qu’en est-il pour la 3e édition ?
C’est vrai, 80 % des exposants reviennent et se retrouvent avec beaucoup de plaisir, mais il y a un petit renouvellement dans les participants. Nous accueillons pour la première fois la librairie Avella de Marseille,  la librairie Frédéric Bazin de Brives, le graveur Albert Woda de Perpignan (Reynes), la galerie Mader de Paris, qui présentera l’œuvre du graveur Mohlitz, le relieur Alain Taral, spécialiste en marqueterie de bois, et un jeune relieur talentueux de Grenoble, Michel Franck… etc.

Est-ce que tous les stands sont déjà retenus ?
Oui, il ne reste que deux-trois emplacements en attente de confirmation.

Pour conclure, quelle est votre ambition, voutre souhait
personnel pour cette 3e édition des Journées de Chamalières ?
Nous espérons, grâce à une communication accrue, nous espérons 15000 visiteurs, une ambiance chaleureuse et une grande fête fraternelle du livre.

Propos recueillis par
Frederik Reitz

 

• Internet : http://www.auvergne-montagnes-magiques.com/

 

Rédacteur en chef du "Magazine du Bibliophile et de l'amateur de manuscrits et autographes".
Site Web : http://www.mag-bibliophile.fr

Soumettre un commentaire

Vous devez vous connecter pour soumettre un commentaire.