Edito : Anniversaires

Magazine du Bibliophile n°124Voici un numéro bien particulier. Pour marquer l’événement que représente ce que les habitués et nous-mêmes appelons communément le «Salon du Grand Palais», Le Magazine du Bibliophile et de l’amateur de manuscrits & autographes est publié exceptionnellement avec une pagination de 84 pages et une reliure en «dos carré» qui fera le bonheur des collectionneurs. Nous avons en effet toutes les raisons de souligner à notre façon l’importance de cette manifestation – lire plus en détails p. 7. Outre la Journée internationale du livre de l’Unesco qui a lieu le 23 avril pendant le salon, cette année est marquée par l’anniversaire de la mort de deux géants de la littérature, Shakespeare et Cervantes, présents d’une certaine manière au Grand Palais. Nous fêtons aussi incidemment la 10e édition du livre ancien et de l’estampe dans ce cadre magnifique et central du Grand Palais. C’est en effet en 2007 que ce Salon qui avait lieu habituellement à la Mutualité a véritablement conquis le cœur d’un nouveau public. Autre anniversaire que nous nous plaisons, cette fois, à célébrer dans la durée : celui des quinze ans du magazine que vous avez sous les yeux.

Numéro après numéro, en traversant toutes les difficultés d’une petite entreprise d’édition qui ne perçoit aucune aide véritable d’aucune institution publique mais le soutien permanent de passionnés et d’abonnés, nous parvenons à faire vivre et peut-être aussi un peu développer ce titre qui est un lien dans ce secteur du livre, un lien, une chaîne, un maillon entre les passionnés de bibliophilie – qui, pour nous, reste l’amour des livres, de tous les livres.

Mais Le Magazine du Bibliophile ne serait pas ce qu’il est sans le travail et le savoir-faire des nombreux rédacteurs et auteurs que vous retrouvez au fil de nos numéros : qu’il s’agisse d’Alain Fayard, chroniqueur des ventes publiques, de Bertrand Galimard Flavigny dont la plume alerte évoque dans ce numéro la réforme de l’orthographe p.27, de Valentine del Moral – qui vient de publier un passionnant ouvrage sur Zola* – et que nous retrouvons avec l’Heure Joyeuse, p.34, de Kathleen Hyden David, qui nous ouvre les nouveaux horizons de la bibliophilie contemporaine, de ceux aussi, tel Jean-Etienne Huret, qui participent à la découverte de bibliographies et des «jeunes libraires», enfin, dans chaque numéro, de ceux qui, tel Pierre Mollier p.44, apportent leur pierre à l’édifice selon les sujets. Nous ne pouvons les citer tous ici. Enfin que soient remerciés aussi l’équipe d’un imprimeur, Bialec à Nancy et son directeur, Bernard Ajac, sans lesquels vous ne pourriez lire ces lignes et qui apportent beaucoup de soin au tirage du Magazine.
Bon Salon ! Que vive le livre !

(*) – Chez Zola – Si Médan m’était conté, Valentine del Moral, Éditions de Fallois, Paris septembre 2015.

Ce profil est utilisé par divers membres de la rédaction du Magazine du Bibliophile (auteurs, secrétaires de rédaction).
Site Web : http://www.mag-bibliophile.fr

Soumettre un commentaire

Vous devez vous connecter pour soumettre un commentaire.