Du 29 novembre au 1er décembre 2013 : le Salon du livre ancien du Lions Club, à Paris, fête son 20e anniversaire

Entre Belleville et Charonne, la Salle Olympe de Gouges, mairie du XIe arrondissement accueille la 20e édition du Salon du livre ancien organisé par le Lions Club International au profit d’associations caritatives.

 

Tout a commencé, il y a maintenant plus de 20 ans, quand un groupe d’amis bibliophiles du Lions Club de Neuilly Dhuys, sous l’impulsion de Hoppy et Jean-Pierre Kibarian, décida de créer un salon du livre ancien à Paris afin de combler un vide. Leur nombre a été trop important pour qu’on puisse les citer tous ici. Il n’existait alors dans cette métropole et sur l’année que le salon du Slam, le Syndicat de la librairie ancienne et moderne, et le Salon des vieux papiers de la porte Champerret. Le lieu où il pouvait être organisé fut déterminé en fonction des possibilités de l’époque ; il s’est donc tenu, la première fois, dans la maison de Radio France. Il avait pour but de présenter aux collectionneurs bibliophiles une sélection de livres anciens proposée, soit par des libraires nou-vellement installés, soit par des professionnels plus chevronnés, tous spécialisés dans le livre ancien et moderne.

Les années maison de la radio

Les organisateurs, tous des bénévoles, connurent très vite un vif succès, comme le montra la fréquentation du public et celle-ci ne fit que se développer au fil des 12 années de présence à la Maison de la radio. «Les résultats obtenus correspondaient aux ambitions du départ, à savoir financer de nombreuses associations caritatives grâce au soutien de notre club», rappelle Marcel Quelen, du Lions Club. Citons quelques-unes d’entre elles : l’Association des chiens guides d’aveugles, Sésame – association de matériel informatique pour malvoyants, Horizon Cancer, l’Association de lutte contre l’esclavage moderne, Les Paralysés de France…
En 2006, de grands travaux furent lancés dans la maison de Radio France qui empêchèrent toute organisation de salon en ses murs. Le salon fut obligé de se déplacer… «Nos amicales relations avec le Rotary Club de Saint-Germain-en-Laye, dans les Yvelines, nous ont alors permis d’envisager de pérenniser cette manifestation dans la salle du Manège royal de Saint Germain, poursuit Marcel Quelen. Les libraires, grâce à leur confiance, leur amitié et leur fidélité, ont accepté de nous suivre, sachant qu’avec le déplacement de ce salon, il existait un gros risque de perdre une partie de notre clientèle parisienne. Mais nous avons relevé le défi et réussi le pari.» Pendant cinq années consécutives, le salon s’est ainsi déroulé à Saint-Germain-en-Laye, dans le cadre prestigieux du Manège royal. Mais les deux dernières années furent plus difficiles : la clientèle parisienne n’était plus que faiblement présente. En réalité, elle acceptait difficilement l’obligation d’utiliser le RER, alors que le métro semblait lui convenir parfaitement. De son côté, la mairie de Saint-Germain avait besoin de la salle pour présenter son exposition Saint-Germain pour 2020, et, de ce fait, elle a annulé toutes les manifestations prévues pendant un trimestre – dont le Salon du livre ancien prévu, comme à l’habitude, en novembre. Marcel Quelen a donc repris son bâton de pèlerin alors que les libraires avaient formulé une forte envie de revenir à Paris. «La recherche d’une salle compatible avec nos objectifs, notamment ceux de poursuivre nos actions humanitaires, restaient la motivation des amis Lions de notre club. Un concours heureux de circonstances m’a permi de rencontrer Anne Brandy, l’adjointe au maire du XIe arrondissement chargée de l’artisanat et des métiers d’art. Après avoir très bien soutenu notre dossier auprès de Patrick Bloche, député maire, ce dernier a accepté de réaliser ce salon dans la très belle salle Olympe de Gouges. La première édition s’est tenue l’an passé et nous fêterons donc cette année notre 20e anniversaire dans cette salle». Ce salon réunira une quarantaine d’exposants, dont un très grand nombre était déjà présent à la Maison de la radio puis à Saint-Germain-en-Laye.

Un salon ambitieux et prestigieux

Salon ambitieux, il propose des ouvrages relevant de la belle, voire de la très belle bibliophilie ancienne. Les libraires s’y sentent réellement très bien ; ils trouvent en effet accueil et aide dès leur arrivée : à souligner ici l’effort particulier des bénévoles pour préparer et aménager les stands à la demande précise des exposants. Et comme plusieurs l’ont déclaré à l’organisateur, «pour nous, il y a deux salons : le Grand Palais et le votre.» Les bibliophiles parisiens auront donc le plaisir de venir sur ce salon pendant trois jours : le vendredi 29 novembre, de 16 à 20h, avec l’inauguration officielle à 18h, le samedi, de 11 à 19h et le dimanche, de 11 à 18h. «Grâce à tous ces exposants et amis libraires, confie Marcel Quelen, grâce au personnel de la mairie du XIe arrondissement et à tous nos très actifs bénévoles, ce salon nous a permis de financer d’autres actions caritatives… Le Rire du médecin, le Foyer Lataste du Cambodge, la SNSM, Société nationale du sauvetage en mer, l’association Lorette Fugain, l’association Petits Princes, l’hôpital Roussy pour le cancer, le CSP France, une aire de formation internationale de chiens pour personne ensevelie ou égarée, enfin le financement d’un véhicule adaptée au transport collectif de personnes handicapées… Un grand merci à tous», conclut le directeur de ce salon.

Propos recueillis par F. R.

Ci-dessus, inauguration du premier Salon  dans la salle Olympe de Gouges (en 2012)  avec, de gauche à droite : Anne Brandy, adjointe chargée de l’artisanat et des métiers d’art auprès de Patrick Bloche, maire du XIe arrondissement et député de Paris, Philippe Ducloux, conseiller du XIe, Marcel Quelen, directeur du salon, Dominique Henault, gouverneur du Lions Paris et Georges Sarre, ancien secrétaire d’État et ancien maire  du XIe, élu conseiller général de Paris.

Ci-dessus, inauguration du premier Salon
dans la salle Olympe de Gouges (en 2012)
avec, de gauche à droite : Anne Brandy, adjointe chargée de l’artisanat et des métiers d’art auprès de Patrick Bloche, maire du XIe arrondissement et député de Paris, Philippe Ducloux, conseiller du XIe, Marcel Quelen, directeur du salon, Dominique Henault, gouverneur du Lions Paris et Georges Sarre, ancien secrétaire d’État et ancien maire
du XIe, élu conseiller général de Paris.

• Salle Olympe de Gouges
15, rue Merlin, 75011 Paris.
Métro Voltaire ou Père Lachaise.
Org. : 06 08 56 80 81

Rédacteur en chef du "Magazine du Bibliophile et de l'amateur de manuscrits et autographes".
Site Web : http://www.mag-bibliophile.fr

Soumettre un commentaire

Vous devez vous connecter pour soumettre un commentaire.