Basilique de Marçay (Poitou) : une basilique du livre sur le chemin de Compostelle

La basilique de Marçay renaît à la lumièreIMG_9709

 

 

 

 

 

 

Dédié à Saint-Jean-Benoît Labre, la basilique de Marçay est entre de bonnes mains et sa restauration, dont les progrès sont impressionnants, se poursuit à un rythme soutenu. Des vitraux seront bientôt posés au niveau de l’abside, d’autres encore en couleurs seront installés ; un système de drain permettra tout autour de la basilique de récolter les eaux du terrain qui seront dirigées vers un écoulement naturel (les fondations sont peu profondes) ; la sacristie fait l’objet de travaux importants, ayant comme de nombreuses parties de la basilique, souffert de l’humidité, de l’eau… Cette sacristie servira de locaux de fonctionnement, de bureau aussi. Alors que la plupart des basiliques ne possèdent pas de transept contrairement aux églises, celle-ci appartient à celle où la longueur d’une forme de transept permet à chaque bras de déboucher sur deux bas-côtés, actuellement ouverts. Sur ces bas-côtés, galeries, seront aménagés des modules, des cellules fermées par des vitres dans lesquels éditeurs, libraires etc. prendront place.

IMG_9444

De style néogothique, la basilique de Marçay est une construction qui a débutée en 1884 grâce à l’abbé Joanneau, sur les plans de Jean-Baptiste Perlat et Alcide Boutaud. Elle a servi au culte jusqu’en 1962, puis désacralisée, elle fut vendue, passant ensuite entre différentes mains. C’est en 2012 que le libraire Jean-Denis Touzot en a fait l’acquisition. Etant devenue en totalité Monument historique le 4 janvier 2011 grâce à son précédent propriétaire, M. Piot, ce bâtiment fait l’objet d’une restauration dont les travaux sont conduits par un architecte du patrimoine, Bernard Ruel, et un maçon expert (tailleur de pierres et bibliophile…), Christian Polo.

 

IMG_9428

L’ambition de Jean-Denis Touzot est de faire de cette basilique à la fois un lieu d’échange, un lieu de création et de partage, un lieu de diffusion du livre et d’exposition de reliures – notamment gothiques et néogothiques – ainsi qu’un centre de spiritualité et de halte sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle (la Via Turonensis, chemin de Saint-Martin-de-Tours à Saint-Jacques).

Le projet est ambitieux, mais les premiers résultats sont déjà là. La lumière illumine la pierre à l’intérieur de cette sobre bâtisse qui, en 2002 a failli être démolie et devenir une carrière de pierres ! Vendue par l’évêché de Poitiers en 1976, elle a échappé au pire et renaît. Son histoire plus large comprend bien sûr nombre de mystères mais aussi un miracle et un pèlerinage annuel qui attirait un large public (en particulier chaque 16 avril). Lieu «habité», il a désormais pris le chemin des livres.

 

IMG_9591

Le Magazine du Bibliophile a présenté dans plusieurs de ses numéros ce projet Basilique de Marçay – Patrimoine du livre, entre autres, dans plusieurs entretiens avec Jean-Denis Touzot. Nous continuerons de suivre la progression de ce projet – en particulier la mise en place des diverses activités prévues, un fois les lieux totalement restaurés. Rappelons aussi l’existence de l’association qui soutient ce projet : «Basilique de Marçay – Patrimoine du livre»

http://basiliquedemarcay.com/

 

IMG_9508

Lors de ce week-end du patrimoine au cours duquel la basilique était exceptionnellement ouverte au public (en temps ordinaire, elle est fermée puisqu’il s’agit d’un chantier), Olivier Maupin présenta la restauration des livres anciens. Venant d’ouvrir les nouveaux locaux du CFRPE (Centre de formation à la restauration du patrimoine écrit) au cœur de Tours, il fit part des prochains stages qu’il mets en place : le prochain porte sur la restauration de papier. Il a lieu les 14, 15 et 16 octobre 2015. Et il reste encore quelques places !

http://oliviermaupin-cfrpe.blogspot.fr/p/stages-de-restauration-des-uvres-sur.html

 

IMG_9460_2

Olivier Maupin – CFRPE Tél : 06 62 57 61 73 Courriel : olivier.maupin@wanadoo.fr

• CFRPE
Centre de formation agréé
195, Boulvard Heureteloup
37000 Tours

 

 

 

 

 

Soumettre un commentaire

Vous devez vous connecter pour soumettre un commentaire.